La première célébration de la journée internationale de la femme à Cuba.

L’histoire nous apprend que la Journée internationale de la femme a été célébrée pour la première fois à Cuba en 1931, sous le régime de terreur mis en place par le tyran Gerardo Machado.

La Havane, Cuba. L’histoire nous apprend que la Journée internationale de la femme a été célébrée pour la première fois à Cuba en 1931, sous le régime de terreur mis en place par le tyran Gerardo Machado.

Le Centro Obrero de Cuba, situé au 8, rue Revillagigedo, dans la vieille Havane, a été le lieu d’un événement simple, auquel ont participé des travailleuses d’usines, de magasins et d’ateliers.

Ce jour-là, les femmes cubaines ont non seulement célébré la fête du travail pour la première fois, mais elles ont également répondu à l’appel de la Confederación Nacional Obrera de Cuba et d’autres organisations liées au parti communiste, comme la Federación Obrera de La Habana (Fédération des travailleurs de La Havane).

À cette occasion, Rosario Guillaume et Panchita Batet, du Syndicat du textile, ont pris la parole lors de l’événement principal au nom du Comité pour l’organisation des femmes travailleuses.

Le silence face aux agressions contre les travailleuses.

Cuba, l’un des plus petits pays d’Amérique latine, a le grand mérite d’avoir été l’une des premières nations de la région à célébrer la Journée internationale de la femme en 1931, alors que le dictateur Gerardo Machado, surnommé l’Ane aux griffes, était au pouvoir.

Des affiliés de la Confederación Nacional Obrera de Cuba, de la Federación Obrera de La Habana et du Parti communiste ont participé à la première manifestation de la Journée internationale de la femme dans la capitale ; la violente agression policière a suscité une vive protestation de la part des dirigeants du mouvement syndical.

La presse de l’époque n’a pas reflété la signification réelle de l’agression subie par les travailleuses havanaises des différents secteurs lors de la Journée internationale de la femme, qui n’a été que très peu enregistrée dans l’histoire.

Les femmes cubaines et les luttes pour l’égalité.


La Journée internationale de la femme est née des activités du mouvement syndical au début du XXe siècle en Amérique du Nord et en Europe.

En 1910, lors de la deuxième conférence internationale des femmes socialistes à Copenhague, la demande de vote pour les femmes est réitérée et, sur proposition de la combattante Clara Zetkin, la journée internationale des femmes travailleuses est proclamée.

Les propos qu’elle a tenus lors de la réunion ont été soutenus à l’unanimité par les participants à l’événement, qui venaient de 17 pays.

Il convient de mentionner qu’en Espagne, les femmes ont accédé à l’enseignement supérieur sur un pied d’égalité avec les hommes des années après les Cubaines ; en fait, à la fin du XIXe siècle, notre pays comptait déjà les premières femmes diplômées de l’université de La Havane.

Source : https://www.radioreloj.cu/revista-semanal/historia/de-la-primera-celebracion-en-cuba-del-dia-internacional-de-la-mujer/