Le Nicaragua clôture l’année 2021 avec une croissance du PIB de plus de neuf pour cent.

Managua, 6 janvier (Prensa Latina) L’économie du Nicaragua a clôturé l’année 2021 avec une augmentation du produit intérieur brut (PIB) de plus de neuf pour cent, a annoncé aujourd’hui le ministre des Finances et du Crédit public, Iván Acosta.

Selon le titre, le pays d’Amérique centrale a surmonté les dommages causés par la tentative de coup d’État contre le président Daniel Ortega en 2018 et la crise épidémiologique mondiale résultant de la pandémie de Covid-19 depuis 2020.

À cet égard, le pays prévoit un PIB pouvant atteindre six pour cent cette année, bien que ce chiffre puisse augmenter suite au rétablissement des relations diplomatiques avec la Chine le 10 décembre, à l’ouverture au marché asiatique et aux possibilités d’expansion de l’activité commerciale.

Acosta a fait état de la clôture des exportations avec près de six milliards 600 millions de dollars, soit un milliard de dollars de plus qu’en 2020 ; de l’expansion des dépenses à près de 100 milliards de dollars et des investissements publics de plus de 30 milliards de dollars.

Le ministre a également reconnu la récupération des citoyens et des infrastructures affectés par le passage des ouragans Eta et Iota en 2020 et a mentionné que, pour le seul mois de décembre, le revenu brut, activité collectée à partir des déclarations du secteur privé, a accumulé plus de deux milliards de dollars.

Le fonctionnaire a également fait allusion à l’augmentation des ventes internationales dans des secteurs tels que le secteur bovin, de la commercialisation du lait, du fromage, des fromages, de la viande, des abats et des peaux, une activité qui a généré plus d’un milliard de dollars et le secteur minier, avec des bénéfices déclarés de 800 millions de dollars.

Source  : https://www.prensa-latina.cu/2022/01/06/nicaragua-cerro-2021-con-crecimiento-de-pib-mayor-al-nueve-por-ciento