La police guatémaltèque réprime les habitants indigènes de Nahualá.

Le territoire a été déclaré en état de siège il y a quelques jours par le gouvernement en raison du massacre qui y a eu lieu.

Un nouvel affrontement entre les forces combinées de sécurité et les habitants de la communauté indigène de Nahuala, dans le département de Solola, dans le sud du Guatemala, a éclaté ce dimanche quand les forces de l’ordre ont réprimé plusieurs groupes de personnes au kilomètre 160 de la route Interaméricaine. 

Les habitants de Solola, sous état de siège, ont organisé plusieurs manifestations sur l’autoroute Interaméricaine, près de Santa Catarina Ixtahuacán, pour exiger des solutions aux problèmes territoriaux à Nahuala et la justice pour tous les assassinats de ces dernières années.

Le problème est généré dans le cadre du conflit territorial qui existe entre cette municipalité et Santa Catarina Ixtahuacán, dans le même département.

À cette occasion, l’armée et la police sont intervenues pour ouvrir la route bloquée mais ont reçu une réponse des voisins de la communauté, ce qui a déclenché la confrontation.

Ce 3 janvier, les opérations des forces de sécurité continueront et le dialogue se poursuivra avec les habitants pour protéger la zone, après l’Etat de siège décrété en raison du conflit.

Le gouvernement guatémaltèque a décrété, au cours de la deuxième semaine du mois de décembre dernier, un état de siège ; qui est dû à un massacre qui a coûté la vie à treize personnes, hommes, femmes et enfants qui étaient sur le chemin des récoltes.

Six soldats et un officier de la police nationale civile guatémaltèque (PNC) ont été blessés après des affrontements avec les forces de sécurité dimanche, selon l’armée guatémaltèque.

Les porte-parole de l’armée ont confirmé l’endommagement d’un camion et la récupération d’une voiture de patrouille, ainsi que l’utilisation de gaz lacrymogènes pour dissuader les villageois.

Le porte-parole de la police, Jorge Aguilar, a déclaré qu’il y a au moins deux blocages par les villageois avec lesquels ils vont essayer d’engager un dialogue.

Les deux municipalités sont engagées dans un conflit territorial qui a fait plusieurs morts et blessés lors de multiples affrontements armés.

Source : https://www.telesurtv.net/news/pobladores-nahuala-enfrenta–policia-guatemala-20220103-0005.html