Amérique Latine : Une proposition officielle pour remplacer l’OEA en 2022

Par Arturo Sánchez Jiménez

 

En 2022, l’Amérique latine fera une proposition officielle aux États-Unis et au Canada pour définir l’avenir de l’Organisation des Etats Américains que le président Andrés Manuel Lopez Obrador a proposé de remplacer par un nouvel organisme.

 

Le chancelier Marcelo Ebrard fait savoir jeudi que le 18 septembre prochain à Mexico, aura lieu au sommet de la Communauté des Etats Latino-américains et Caribéen (CELAC) lors duquel sera discutée la proposition de réformer l’OEA ou de la remplacer.

 

Lors d’une conférence de presse qui a eu lieu à Washington et a été transmise par le ministère des affaires étrangères sur YouTube après le dialogue économique de haut niveau qui a eu lieu aujourd’hui aux États-Unis, Ebrard a ajouté qu’avant de faire la proposition mexicaine à ce sujet, on écoutera les positions des Etats membres de la CELAC Pour faire la proposition au Canada et aux États-Unis au premier semestre de l’année prochaine.

 

Ebrard a assuré que la reprise du dialogue économique de haut niveau a été un succès.

 

Il a ajouté qu’un accord a déjà été conclu pour que le président des États-Unis se rendre au Mexique cette année. La date exacte de ce voyage sera annoncé prochainement par les deux gouvernements.

 

Le chancelier a ajouté que dans cette rencontre, on n’a pas parlé du programme « Restez au Mexique » qui oblige ceux qui cherchent l’asile aux États-Unis à attendre au Mexique que leur cas ait été examiné.


Le Mexique A évoqué la nécessité que les activités puissent reprendre le plus rapidement possible sur la frontière. Depuis mars 2020, la frontière du côté des États-Unis est fermée pour les voyages non essentiels à cause de la pandémie de COVID-19.

 

Ça a été un dialogue ouvert et franc, a affirmé le ministre de l’économie Tatiana Clouthier:

« Nous avons parlé d’une vision d’avenir et de sa construction non seulement à court et à moyen terme mais à plus long terme. »

 

Elle a ajouté que l’esprit dialogue «est que si cela va bien à l’un, cela ira encore mieux à l’autre. »

 

L’ambassadeur du Mexique aux États-Unis a dit que l’un des aspects les plus importants du rapprochement est « qu’il y ait une vision unifque sur l’importance que le fait de travailler ensemble pour construire la région de l’Amérique du Nord avec le Canada en tant que région compétitive, humaniste dans laquelle on cherche un véritable développement a pour les États-Unis et le Mexique. »

 

Il a affirmé que les sujets traités concerneront des projets spécifiques, c’est pourquoi il considère qu’aujourd’hui « non seulement un dialogue de haut niveau a été rétabli mais un système de suivi des résultats de celui-ci a été installé, » pour que ce dialogue continue à travers des groupes de travail de façon permanente.

 

Le vice ministre de l’économie et du crédit public, Gabriel Yorio a dit que le bureau qu’il représente soutiendra tous les accords obtenus pour l’économie et les relations extérieures.

 

Traduction de Françoise Lopez pour Bolivar infos 

Source en espagnol : resumenlatinoamericano.org

Source :  Bolivar infos