WOLA demande à Joe Biden de suspendre le financement de l’ESMAD

Photo : Plataforma Alto

Contagioradio, 4 mai 2021

Dans une communication forte, le Washington Office on Latin America, WOLA, a demandé au gouvernement de Joe Biden et au Congrès américain de suspendre la vente de matériel anti-émeute à la Colombie et a assuré que le soutien à ESMAD est une violation de la loi colombienne.

Dans cette communication, l’organisation relate les violations des droits de l’homme commises par la police depuis le 28 avril et reconnaît comme vrais les chiffres présentés par diverses organisations de défense des droits de l’homme qui ont été sous-estimés par le bureau du médiateur et le bureau du procureur en Colombie.

De même, l’organisation souligne que l’escouade mobile anti-émeute et d’autres unités de police ont fait un usage disproportionné de la force contre les manifestants.

Les déclarations hostiles ont augmenté les niveaux de violence.

Ils ont également souligné ce qu’ils ont appelé les “déclarations hostiles” de responsables gouvernementaux et de personnalités politiques en Colombie, qui pourraient exacerber l’usage disproportionné de la force policière contre les manifestants.

Ils ont alors rappelé les tweets d’Álvaro Uribe, qui ont ensuite été supprimés par ce réseau social, et qui ont déclenché une vague de violence contre les manifestants, réaffirmée ensuite par le président Duque lorsqu’il a autorisé la soi-disant “assistance militaire”.

“Le WOLA recommande vivement que la vente de matériel anti-émeute à la Colombie soit suspendue jusqu’à ce qu’une adhésion plus stricte aux procédures appropriées de désescalade et d’utilisation de la force létale et non létale soit démontrée.”

Le financement d’ESMAD viole la loi américaine : Wola

Pour ces raisons, Wola a demandé à l’administration de Joe Biden de suspendre la vente de matériel anti-émeute à la Colombie car continuer à le faire violerait la loi Leahy, qui interdit le financement des forces de sécurité impliquées dans des violations des droits de l’homme.

“Toute assistance à l’ESMAD est susceptible d’être et devrait continuer à être considérée comme une violation de la loi Leahy, qui interdit le financement par les États-Unis de forces de sécurité impliquées dans des violations des droits de l’homme.”

Déclaration de la WOLA

Il convient de noter que WOLA est une organisation de défense des droits de l’homme dotée d’une très grande capacité de plaidoyer auprès du Congrès américain et qu’elle a renforcé son action politique au sein de l’administration actuelle de Joe Biden.

Source: Contagioradio

Traduction: FAL 33