Réponse d’un journaliste espagnol à la chancelière colombienne Claudia Blum.

Claudia Blum, ministre colombienne des Affaires étrangères

« Cuba est un pays extrêmement pauvre dont le retard est évident dans ses infrastructures », déclare Claudia Blum, ministre colombienne des Affaires étrangères.

La réponse en 5 points, ci-dessous, donnée par un journaliste espagnol l’a contrainte à se taire ! !

  • 1. Deux cents millions d’enfants ont dormi dans la rue hier par manque d’abri et je vous assure qu’aucun d’entre eux n’est Cubain mais beaucoup sont Colombiens.
  • 2. Dans le monde il y a des millions de personnes sans couverture médicale et je vous assure qu’aucune d’entre elles n’est Cubaine, et seulement en Colombie il y a plus de la moitié de la population sans assurance médicale et ceux qui en ont une ne sont pas suivis efficacement, à 100%.
  • 3. Il y a des millions d’analphabètes dans le monde et aucun d’entre eux n’est Cubain, mais il y a beaucoup de Colombiens.
  • 4. Jusqu’à présent cette année, des leaders sociaux ont été assassinés dans le monde entier, mais aucun sur le territoire cubain, en Colombie ils sont tués quotidiennement et le Président ne fait rien pour arrêter ce massacre de l’État contre le peuple.
  • 5. Cuba, en matière de culture, de sport, de santé et d’éducation, est le meilleur de la région. Quand la Colombie pourra dépasser Cuba dans certains progrès sociaux, ce jour-là vous pourrez donner votre avis.
    En attendant, regardez votre pays et réfléchissez : quelle est la taille d’une île comme Cuba par rapport à la Colombie, qui, bien qu’ayant toutes les ressources naturelles pour être un grand pays, n’apparaît aujourd’hui dans le monde comme rien de bon, parce que les Colombiens sont considérés comme les plus corrompus, les plus meurtriers, les plus trafiquants de drogue, les plus ignorants, ils ont le taux de chômage le plus élevé de la région, le taux de meurtre le plus élevé, et leur Président est un « cirque roulant » qui profère des mensonges et des stupidités partout où il va.

Mon amie Chancelière, je vous raconte tout cela parce que je suis un journaliste espagnol et que j’ai eu l’occasion de voyager à Cuba, tout comme j’ai connu et travaillé en Colombie, et vivre et travailler en Colombie est un véritable défi pour un journaliste, qui pour avoir exercé cette profession peut être assassiné à tout moment ; rien que l’année dernière en Colombie 36 journalistes ont été assassinés.
À Cuba, personne n’est assassiné pour avoir pensé différemment.

Si Cuba est pauvre, la Colombie est une misère comparée à Cuba.

(NdR)*« vallenata » : Avant de devenir un style de musique vénéré par tous les Colombiens, un « vallenato » désignait un habitant né (« nato ») dans la ville de « El Valle »..
La forme musicale traditionnelle à laquelle est maintenant attribué ce nom est née sur la côte Caraïbe au XIXe siècle, Elle est devenue une des musiques emblématiques du pays et a été déclarée Patrimoine Culturel Immatériel de l’Unesco en 2015.

Source: La Razón Vallenata

Traduction: Cuba Coopération France