Le Commandement Sud renifle le Port de Montevideo

8 Avril 2021

L’amiral Craig S. Faller des Forces Armées des Etats-Unis s’est rendu au terminal Cuenca del Plata (TCP) et dans d’autres locaux du Port de Montevideo.

Mardi dernier, Craig S. Faller s’est rendu à Katoen Natie, au terminal Cuenca del Plata (TCP) du Port de Montevideo. C’est sa première visite en Uruguay depuis qu’il a été nommé à ce poste en 2018.

Le Commandement Sud est une unité qui dépend des Forces Armées des Etats-Unis et qui, sous prétexte de « défendre les intérêts du pays en Amérique du Sud, en Amérique Centrale et dans les Caraïbes » a pratiqué toutes sortes d’ingérences, de menaces et d’actions militaires offensives dans différents pays du continent. La visite de Faller se déroule dans le cadre de visites d’autres fonctionnaires étasuniens dans la capitale uruguayenne puisque le Gouvernement de droite de Lacalle Pou a opté pour privilégier les relations avec l’Empire.

Avec une délégation composée par l’ambassadrice Jean Elizabeth Manes, le président de l’administration nationale des ports, le Dr. Juan Curbelo et le vice-président Cn Daniel Loureiro, l’amiral Faller a visité les installations de l’ANP.

Pendant cette visite, on a expliqué de façon honteusement obligeante à l’amiral et à sa délégation qu’il était important pour l’administration de prolonger la concession à Katoen Natie, la multinationale belge, pour 50 ans. « Le but est d’arriver à centraliser l’activité de conteneurs et d’obtenir ainsi un mouvement qui s’accorde à l’efficacité dont ce type d’opérations a besoin », ont dit les fonctionnaires de l’ANP.

Faller a aussi pu voir d’autres opérations qui se déroulent dans le port comme la chargement de troncs de pins à destination de la Chine, lors de la première visite du bateau Cape Pellican et il a pu observer les différents secteurs d’exportation de l’économie uruguayenne. 

« Nous avons pu lui expliquer toutes ces particularités en ayant la conviction que cela a produit une impression très favorable sur nos visiteurs, » a dit le vice-président de l’ANP, le capitaine de navire Daniel Loureiro, fier de l’attitude de laquais qu’ont eue les fonctionnaires uruguayens envers le visiteur. Ceux qui ne pensent pas la même chose sont les organisations et les partis de gauche qui ont rejeté Faller et l’ont déclaré persona non grata.

Coopération

La coopération militaire entre les Etats-Unis et l’Uruguay inclut des programmes d’instruction professionnelle et technique comme l’entraînement que l’armée étasunienne donne à travers l’International Military Education and Training, la collaboration dans des opérations de maintien de la paix et l’assistance face à la pandémie. Le Commandement Sud a financé plus de 20 projets pour un montant de 4 800 000 $ pour l’achat de matériel de première nécessité, de fournitures et de ressources. C’est pourquoi Faller visitera des installations militaires pour voir les articles qui ont été donnés par son Gouvernement à l’Uruguay.

Ces donations comprennent du matériel de protection personnelle (EPP), du matériel médical, des lits de CTI, du matériel de détection et de contrôle et 3 hôpitaux de campagne. L’un de ceux-ci a été installé dans le département de Rivera pour aider à affronter la pandémie dans cette zone.

Relation bilatérale

Le ministre de la Défense Nationale, Javier García, a également rencontré Faller. Après cette réunion, García a fait des déclarations lors d’une conférence de presse. Il a affirmé que cette visite « est la confirmation d’une relation bilatérale de 2 pays qui ont une commune et longue histoire de coopération et d’amitié. Evidemment, la visite de l’amiral, du point de vue militaire, est importante. C’est la visite de l’in des commandements les plus importants des Etats-Unis. » 

Il a fait savoir, de plus, que des négociations vont commencer pour acheter 3 bateaux, des blindés et un hélicoptère des forces armées nord-américaines.

Source: Resumen Latinaomericano

Traduction: Françoise Lopez pour Bolivar Infos