La Bolivie œuvre pour un modèle plus juste et plus inclusif

“Tout notre travail vise à réduire la pauvreté, la faim et l’inégalité sociale, a déclaré le président bolivien Luis Arce”.

Publié le 22 janvier 2021 

Le président bolivien Luis Arce a dirigé la cérémonie marquant le douzième anniversaire de la création de l’État plurinational de Bolivie.

Le président bolivien Luis Arce a déclaré vendredi à La Paz, lors de la cérémonie du douzième anniversaire de la création de l’État plurinational de Bolivie, que son gouvernement travaille sans relâche pour rétablir la démocratie, faire face à la pandémie de Covid-19 et reconstruire l’économie bolivienne.

Le chef de l’Etat a rappelé que ces priorités traduisent le mandat de retour à un ordre politique et social plus juste et plus inclusif, que le peuple leur a donné après la victoire aux élections législatives du 18 octobre 2020.

Il a également déclaré qu’elles marquent le début d’un travail visant à surmonter les énormes difficultés léguées par la gestion du gouvernement de facto, axé sur le retour du pays au schéma néolibéral et l’élimination des avancées de la phase précédant le coup d’État de novembre 2019.

En ce qui concerne le rétablissement de la démocratie, il a déclaré que cela signifie, entre autres, qu’il faut reprendre le chemin de la construction de l’État plurinational et travailler à la guérison des blessures profondes causées par les massacres de Senkata, Sacaba et El Pedregal, pour lesquels la mémoire, la vérité et la justice sont nécessaires, a-t-il dit.

Concernant le contrôle de la pandémie, Arce a dénoncé le gouvernement de facto qui a caché la vérité à la population et gère publiquement une sous-déclaration des contagions.

Il a déclaré que le gouvernement actuel a autorisé la réalisation directe de contrats pour les vaccins, les tests, les médicaments, les réactifs et les équipements médicaux, grâce auxquels 2,2 millions de tests de diagnostic ont été acquis et la fourniture de 15 millions de doses de vaccins a été assurée, a-t-il dit.

Le président bolivien a rappelé que le gouvernement de facto a laissé le pays dans une situation économique critique, avec une augmentation significative du chômage, de la dette extérieure et d’autres indicateurs, en raison de la pandémie et aussi de l’absence d’une politique claire et efficace.

Il a souligné que, parmi d’autres décisions, son gouvernement augmentera les investissements publics, réactivera les productions stratégiques et promouvra les exportations, en plus de continuer à prendre des mesures à fort impact social telles que le Bonus contre la faim.

“Nous démantelons le modèle néolibéral et reconstruisons le modèle de communauté productive pour réduire à nouveau la pauvreté, la faim et l’inégalité, ainsi que pour atteindre la croissance avec justice sociale et redistribution”, a-t-il déclaré.

Avant la cérémonie, qui comprenait des discours d’autres intervenants (dont le vice-président bolivien David Choquehuanca), Arce a déposé une couronne de fleurs à la Casa Grande del Pueblo de La Paz.

L’État plurinational a été promulgué le 22 janvier 2009, à la suite d’un référendum au cours duquel la constitution actuelle de la Bolivie a été approuvée avec 61,43 % des voix.

L’année suivante, le président Evo Morales (2006-2019) a publié un décret déclarant le 22 janvier de chaque année comme la Journée de l’État plurinational de Bolivie.

Source : teleSUR

Traduction : FAL 33