Le Mexique offrira l’asile politique à Julian Assange

Mexique Mexique | January 05 2021

Le président Andrés Manuel López Obrador a confirmé que le Mexique offrira l’asile politique au fondateur de la plateforme Wikileaks, Julian Assange.

“Je vais demander au ministre des affaires étrangères de prendre les dispositions nécessaires pour demander au gouvernement britannique la possibilité de libérer M. Assange et au Mexique de lui offrir l’asile politique”, a expliqué M. López Obrador.

Lors de sa conférence de presse au Palais national, le président a salué le fait que l’Angleterre avait accordé à Assange une protection et n’avait pas autorisé son extradition vers les États-Unis.

“C’est un triomphe de la justice, je salue le fait que l’Angleterre agisse de cette manière parce qu’Assange est journaliste et mérite une chance. Je suis favorable à ce qu’il soit gracié”, a-t-il déclaré.

M. López Obrador a réitéré ses félicitations au Royaume-Uni pour la décision de ne pas extraditer M. Assange, ainsi que pour la protection que le gouvernement mexicain a l’intention d’accorder.

“Pardon M. Assange, pardon et asile au Mexique, nous lui offrons une protection, nous le ferons”, a-t-il ajouté.

Selon les informations d’El País, si le fondateur de Wikileaks avait été extradé vers les États-Unis, il aurait été condamné à une peine pouvant aller jusqu’à 175 ans de prison.

“Le risque qu’Assange se suicide, si l’extradition était autorisée, était élevé”, a déclaré la juge dans son jugement.

Assange a été condamné à près d’un an de prison par la justice britannique pour ne pas avoir respecté les restrictions de sa libération provisoire en 2012, alors que Washington l’accuse de divers crimes contre la sécurité nationale.

 

Source : La Octava – Traduction : Romain Migus