Le fugitif vénézuélien Leopoldo Lopez se déplace a bord d’un avion appartenant aux cartels de la drogue colombiens

Venezuela Venezuela | December 19, 2020

Le fugitif Leopoldo Lopez est actuellement en Colombie. Il s’est entretenu avec l’ancien président Uribe, la maire de Bogota et a effectué un déplacement à Cúcuta. L’objectif de ce voyage est de précipiter la Colombie dans une guerre contre le Venezuela. Pour se déplacer, ses amis ont mis à sa disposition un jet privé dont la compagnie a de bien curieuses relations. Les 2 Rives

L’avion AC90 #N690SE (en provenance des États-Unis) qui a emmené Leopoldo López de Bogota à Cúcuta (aller-retour) hier est “la propriété” d’une compagnie d’aviation de Floride qui a géré la vente et l’enregistrement d’un autre avion capturé au Honduras avec une cargaison de 500 kilos de cocaïne.

L’avion opère régulièrement depuis l’aéroport de La Nubia à Manizales. FligthAware présente ses récents vols, dont celui pour emmener Lopez à Cucuta. Vous pouvez également voir le nom du propriétaire : Skyline Enterprises Corp.

Skyline Enterprises Corp. est un conglomérat de services d’aviation et est la société qui agit officiellement en tant que “propriétaire fiduciaire” de l’AC90 auprès de l’administration américaine de l’aviation. La dernière gestion a été faite en septembre de 2019. Voici la capture d’AviationDB.

C’est une société qui a été créée en 1997. Son représentant est Gilbert Gonzalez qui a créé en 2013 une autre société appelée Skyline Aviation Services LLC, située à la même adresse que la première à Miramar, Fl. 

En avril de 2018, le Miami New Times a publié un rapport sur l’achat d’avions dans le sud de la Floride pour le trafic de drogue. L’affaire principale est celle d’un avion vendu par #Skyline en 2009 à un client colombien et qui en novembre 2010 a été capturé au Honduras avec 500 kilos de cocaïne.

L’homme d’affaires a reconnu ce fait et s’est justifié en disant
“Nous vérifions autant que possible les antécédents des personnes ou des entreprises”. Skyline maintient un service de gestion devant la l’armée de l’air en ce qui concerne plusieurs aéronefs immatriculés aux États-Unis et opérant en Colombie.

L’événement au Honduras s’est déroulé avec un Cessna 208B Grand Caravan et les médias ont enregistré les détails. L’enregistrement était colombien, #HK4669G, lors du débarquement l’équipage de l’avion a tiré sur des soldats, un pilote colombien a été capturé, et en plus de la drogue il y avait des armes et 3 bateaux hors-bord

L’histoire reprend vie après qu’un avion “similaire” portant le même numéro d’immatriculation se soit écrasé dans le nord de Bogota en septembre 2020. Le scandale a éclaté et l’armée hondurienne a nié qu’il s’agissait du même avion : selon une déclaration, il s’agissait d’un Seneca Piper PA-34-220T

Un examen attentif des données actuelles et leur comparaison avec celles de 2010 confirme qu’il s’agit du même avion, que son propriétaire et exploitant en Colombie est le même que celui qui l’a acquis en 2009 et que personne ne sait comment le gouvernement hondurien le leur a restitué.

Pour confirmer qu’il s’agit du même avion, nous avons vérifié que l’acronyme est le même en 2010 et 2020, que la série CN 208B0968 est la même en 2009, lorsqu’elle a été vendue au client colombien, en 2010 et 2020, et que cet acheteur, Henry Moreno Cortázar, en est toujours l’opérateur.

Le rôle de Skyline en tant que “propriétaire fiduciaire” de l’avion dans lequel a volé Leopoldo Lopez est de cacher au vrai propriétaire ce qui pourrait être un opérateur colombien de trafic de drogue.

Si Guaidó a été photographié avec des paramilitaires, pourquoi López ne serait-il pas photographié avec des trafiquants de drogue et leurs avions ?

Source : La Tabla – Traduction : Romain Migus