Le Mexique demande la démission de Luis Almagro à la tête de l’OEA

Ce mercredi (21 octobre) devant l’Assemblée générale de l’OEA, le Mexique a dénoncé le secrétaire de l’OEA, Luis Almagro, pour avoir été le promoteur d’un rapport manipulé pour favoriser le coup d’Etat en Bolivie en octobre 2019.

La débâcle institutionnelle promue par Almagro a fait couler le sang du peuple bolivien, et l’instauration pendant près d’un an d’une dictature civilo-militaire en Bolivie.

« Il n’y a jamais eu de fraude en Bolivie en 2019, et cela a été démontré avec le résultat des élections de dimanche dernier », a déclaré le représentant du Mexique devant l’assemblée de l’OEA.

« Le peuple bolivien vous a donné une leçon d’histoire, et j’espère que vous l’apprendrez. Tant que vous continuerez à diriger l’OEA, l’ombre de ce qui s’est passé en Bolivie sera toujours présente », a reproché le vice-chancelier mexicain à Almagro.

« Le Mexique est également préoccupé par la récente tendance à dépasser la nature technique des missions d’observation électorale. Nous soulignons que les actions de ces missions doivent être de nature impartiale, limitées à un accompagnement logistique et institutionnel, et qu’elles doivent être menées selon les principes de rationalité, de transparence, d’austérité et de responsabilité », a expliqué Maximiliano Reyes Zuñiga.

Source : https://notienred

Traduction : Venesol

URL de cet article : https://venesol.org/2020/10/22/le-mexique-demande-la-demission-de-luis-almagro-a-la-tete-de-loea/