Colombie : appel à la paix et à la justice face au massacre de Nariño

La police de Nariño a reçu l’ordre de prendre des mesures urgentes ce dimanche.

 Photo : Twitter @SecGobNar

Publié le 16 août 2020

Les médias locaux rapportent que l’on veut faire passer les personnes assassinées pour des criminels.

Les secteurs politique et social ont réitéré leur appel à la paix et à la justice après l’assassinat signalé ce dimanche de neuf jeunes à Samaniego, Nariño, au sud de Bogota.

Le représentant du Pacte Local de Paix de ce territoire, Harold Montuart Andrade, a déclaré dans une lettre au président Ivan Duque et au gouverneur John Rojas que du 1er janvier au 16 août de cette année, une trentaine de personnes sont mortes par armes à feu dans cette région.

Il a souligné que la municipalité est “l’endroit avec le taux d’homicide le plus élevé au monde”. (100 homicides pour 100 000 habitants)”. En outre, il a appelé le gouvernement à mettre en œuvre un programme complet de protection et de garanties municipales, “qui analyse l’origine structurelle de la violence locale et régionale et rende également visibles les efforts de construction territoriale de la paix.

Il a également demandé un projet de protection globale de la part de la Coopération internationale et a demandé de convoquer immédiatement une assemblée (virtuelle) pour réactiver le Pacte Local de Paix – régional, les initiatives de paix locales, la politique publique départementale de la paix et des droits de l’homme.

Le parti FARC a décrit les massacres qui ont lieu dans le pays comme un “triste événement quotidien”. “En Colombie, il y a une guerre contre les enfants et les jeunes, vont-ils aussi inventer que les neuf jeunes de Samaniego étaient des délinquants”, ont-ils publié sur le réseau social Twitter.

D’autres voix ont réagi aux événements, soulignant le manque d’action du gouvernement.

Selon les médias locaux, cette semaine dans le pays près de vingt personnes ont été tuées, principalement des jeunes et des enfants.

Source : teleSUR

Traduction : FAL 33

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*