L’UE s’oppose aux sanctions américaines contre Nord Stream 2 et affirme que les politiques européennes “devraient être déterminées en Europe et non par des tiers”.

RT,  17 juillet 2020

Le haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, a déclaré vendredi que les sanctions américaines contre Nord Stream 2 sont “contraires” au droit international et a déclaré que les politiques européennes “devraient être déterminées en Europe et non par des tiers”.

“Je suis profondément préoccupé par le recours croissant aux sanctions, ou à la menace de sanctions, par les États-Unis contre les entreprises et les intérêts européens”, a déclaré M. Borrell.

“L’Union européenne est opposée à l’utilisation de sanctions par des pays tiers contre des entreprises européennes faisant des affaires légitimes. En outre, elle considère que l’application extraterritoriale de sanctions est contraire au droit international”, a déclaré le haut fonctionnaire.

“Les politiques européennes devraient être déterminées ici en Europe et non par des pays tiers”, a ajouté M. Borrell.

Mercredi, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a annoncé que son ministère prenait des mesures qui pourraient permettre à Washington d’imposer des sanctions aux investisseurs dans les projets Nord Stream 2 et TurkStream, qui permettraient d’acheminer le gaz naturel de la Russie vers la Turquie et l’Europe. Pompeo a averti ces investisseurs qu’ils devaient “sortir maintenant ou risquer des conséquences”.

– Nord Stream 2 est un gazoduc composé de deux conduites parallèles d’une longueur totale de 1 230 kilomètres et permettra de doubler l’approvisionnement en gaz naturel de la Russie vers l’Allemagne via la mer Baltique

– Le gazoduc correspond à une extension de l’actuel gazoduc Nord Stream, et pourra alimenter 26 millions de foyers et réduire considérablement les coûts énergétiques sur les factures disproportionnées des citoyens européens.

Source RT

Traduction FAL 33