Bolivie : Murillo viole la Constitution et les règles internationales

Le ministre du Gouvernement Arturo Murillo a annoncé hier l’arrestation de 67 personnes accusées par son Gouvernement de publier des informations fausses sur les réseaux sociaux.

Selon lui, son équipe de contrôle cybernétique composé de policiers a détecté des personnes qui font des publications qui, de son point de vue, ne sont pas conformes aux intérêts du Gouvernement.

Par ses actions, le ministre Murillo et le Gouvernement de Bolivie remettre en question la liberté d’expression sur les réseaux sociaux.

Dans l’article 21, paragraphe 5 de la Constitution Politique de l’État, il est stipulé que les Boliviens ont le droit « d’exprimer et de diffuser librement leurs pensées ou leurs opinions par tous moyens de communication, oralement, par écrit ou visuellement, individuellement ou collectivement. »

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, dans son article 19, stipule que « tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression. Ce droit inclut celui de ne pas être inquiété à cause de ses opinions, et celui de faire des recherches et de recevoir des informations et des opinions et de les diffuser, sans limitation de frontières, par n’importe quel moyen d’expression. »

L’article 19 du Pacte International sur les Droits Civils et Politiques dit : «1. Personne ne pourra être inquiété à cause de ses opinions. 2. Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté de faire des recherches, de recevoir et de diffuser des informations et des idées de toutes sortes, sans considération de frontières, que ce soit oralement, par écrit , en les imprimant ou de façon artistique ou par tout autre moyen de son choix. »

L’article 13 du Pacte de San José de Costa Rica, dit : «. Toute personne a droit à la liberté de pensée et d’expression. Ce droit comprend la liberté de faire des recherches, de recevoir et de diffuser des informations et des idées de toutes sortes, sans considération de frontières, que ce soit oralement, par écrit, en les imprimant ou de façon artistique ou par tout autre moyen de son choix . »

URL de cet article : http://bolivarinfos.over-blog.com/2020/04/bolivie-murillo-viole-la-constitution-et-les-regles-internationales.html

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos 

Source en espagnol :

https://www.resumenlatinoamericano.org/2020/04/21/bolivia-hay-67-detenidos-por-publicar-criticas-en-redes-sociales-ministro-murillo-dice-que-lo-quieren-matar-la-dictadura-no-cede-en-la-represion/