Nouvelle incursion du Gang de Guaido dans le trafic de drogue international

Venezuela Venezuela | April 21, 2021

Le député à l’Assemblée nationale (AN) José Brito a dénoncé que les enquêtes qu’il mène concernant les dommages perpétrés contre la République par le Parlement de 2016-2021 mettent en évidence le fait que l’entreprise vénézuélienne Monómeros, dont les actifs et les fonds ont été illégalement spolié par le gang de Guaido, est utilisée au profit du trafic de drogue en Colombie.

Il a informé qu’il allait bientôt révéler les nouvelles conclusions de cette enquête qui précisent que la véritable activité de Monómeros est de “fournir de l’urée (un composé chimique utilisé pour transformer la cocaïne) aux cartels du trafic de drogue dans ce pays”.

Les enquêtes indiquent que Monómeros produit beaucoup plus d’urée que d’autres engrais et que la majeure partie de cette surproduction est acquise par un holding de sociétés dirigé par Roberto Benzecry Izaguirre, frère de Guillermo Benzecry Izaguirre, membre du conseil d’administration ad hoc illégal de la société, selon le site web de l’Assemblée nationale.

A cet égard, il a détaillé que les deux personnes ont un lien étroit avec Fabio Ochoa “le lieutenant de Pablo Escobar Gaviria” et que l’urée excédentaire serait vendue aux cartels d’Ochoa et alias Doble Rueda, dans la ferme duquel les mercenaires de l’opération Gedeón ont été formés pour une incursion armée au Venezuela.

“La véritable activité de Monómeros consiste à fournir de l’urée aux cartels de la drogue colombiens”, et dans les prochains jours, le pays recevra tous les détails de ce nouveau système de corruption, a-t-il déclaré.

Brito préside la Commission spéciale de l’AN qui enquête sur les dommages causés à la République par l’ancienne directive du pouvoir législatif, présidée par le parti d’extrême droite Juan Guaidó.

Après la compagnie pétrolière Citgo, la société Monómeros, basée en Colombie, est le deuxième actif le plus important du Venezuela à l’étranger, les deux ont été spoliés.

Source: VTV – Traduction: Romain MIgus