Le chômage et la pauvreté ont fait un bond en Équateur au cours de l’année 2020

Équateur Équateur | March 03, 2021

Les données de l’Enquête nationale sur l’emploi, le chômage et le sous-emploi (Enemdu) montrent l’augmentation de la pauvreté et la détérioration du marché du travail au cours de l’année dernière en Équateur en raison de la crise économique provoquée par les politiques néolibérales promues par Lenín Moreno.

Selon les chiffres d’une enquête publiée mardi par l’Institut national de la statistique et du recensement (INEC), en décembre 2020, le taux de pauvreté s’élevait à 32,4 %, ce qui représente une augmentation de 7,4 % par rapport à 2019.

Dans les zones urbaines, la pauvreté a atteint 25,1 % en décembre 2020, ce qui signifie une augmentation de 7,9 points de pourcentage par rapport à décembre 2019.

Dans les zones rurales, la pauvreté est passée de 41,8 à 47,9 % en décembre 2020. Alors que la pauvreté extrême est passée de 8,9 à 14,9 entre décembre 2019 et le même mois de l’année dernière.

Alors que dans les zones rurales, l’extrême pauvreté a augmenté de près de sept points de pourcentage, passant de 18,7 à 27,5 de 2019 à décembre 2020.

L’augmentation du chômage est un autre indicateur qui montre la crise économique que traverse actuellement le pays.

Selon l’ancien directeur de l’INEC, Byron Villacís, la détérioration de l’emploi est principalement due à la crise pandémique, à la situation économique générée par le manque de liquidités et au programme d’austérité du gouvernement.

En ce sens, l’enquête a révélé que le nombre de chômeurs est passé de 311 134 personnes à 401 305 à la fin de 2020.

En décembre de l’année dernière, 51,1 % des personnes employées travaillaient dans le secteur informel de l’économie. C’est 4,4 points de pourcentage de plus que les records de décembre 2019.

Les analystes indiquent que la situation économique du pays a été aggravée par les mesures promues par le président Lenín Moreno et la pandémie de coronavirus.

Source : Telesur – Traduction : Romain Migus