Le leader de l’opposition emprisonné au Paraguay

Paraguay Paraguay | January 29, 2021

Le président du Parti libéral et ancien candidat à la présidence du Paraguay, Efrain Alegre, s’est rendu jeudi soir aux autorités policières de la capitale Asuncion, conformément à la décision d’un tribunal paraguayen.

Le principal leader de l’opposition, ancien rival de l’actuel président Mario Abdo Benítez lors des élections de 2018, a été accusé de corruption dans le cadre des comptes de campagnes de son parti lors de ces élections.

Efraín Alegre a été détenu au siège du Groupement Spécialisé, qui fonctionne comme une prison, après les formalités de rigueur du Département Judiciaire de la Police Nationale du pays sud-américain.

Lorsqu’il s’est rendu, le chef de l’opposition était accompagné de membres de sa famille et de centaines de partisans qui l’ont suivi dans une caravane du siège du Parti libéral à la prison.

Le chef de l’opposition a accusé l’ancien président Horacio Cartes et le gouvernement actuel d’être responsables de ses poursuites et de sa détention.

“Le chef de la mafia, Horacio Manuel Cartes, a décidé aujourd’hui que je devais être emprisonné, mais nous irons fièrement comme nous l’avons dit à l’époque parce que nous n’accepterons pas ce processus imparfait”, a déclaré Efrain Alegre.

Alegre fait l’objet d’une enquête pour falsification de documents de dépenses électorales dans le département d’Alto Paraná.

Pour sa défense, il affirme qu’en tant que candidat à la présidence, la loi lui interdit d’administrer des fonds. Cependant, la justice l’a inculpé en sa qualité de président du parti libéral.

Le leader de l’opposition a été inculpé par le bureau du procureur pour une facture prétendument fausse pour l’achat de carburant qui figurait dans le rendu des dépenses de campagne pour les élections de 2018.

L’enquête fiscale a été ouverte suite à la plainte du propriétaire d’une station-service dans l’est du pays qui a déclaré une vente de 15 dollars, qui serait ensuite passée à 14 800 dollars, dans les comptes du parti d’opposition.

Source : Telesur – Traduction : Romain Migus