Cuba pourra immuniser toute sa population contre la COVID-19 en 2021

Cuba Cuba | February 01, 2021

Le Système national de santé livre actuellement une rude bataille contre le nouveau coronavirus, sans lésiner sur les efforts et les moyens, et sans ne jamais céder à la fatigue ou au découragement.

Derrière tout ce travail, il y a une forte volonté politique du Parti et du gouvernement, soutenue par les actions de nos scientifiques, qui ont une fois de plus ratifié que Cuba sera l’un des premiers pays au monde à pouvoir vacciner toute sa population en 2021, malgré la recrudescence au cours des 12 derniers mois du blocus économique exercé par les États-Unis contre l’Île, a souligné le Dr Eduardo Martinez Diaz, président du groupe d’entreprises BioCubaFarma, sur son compte Twitter.

Le directeur général de l’Institut des vaccins Finlay, le Dr Vicente Vérez Bencomo, a annoncé que le pays mobilise déjà ses capacités pour produire 100 millions de doses du vaccin Soberana 02 injectable contre la covid-19.

À cet égard, la Dr en sciences Maria Eugenia Toledo Romani, de l’Institut de médecine tropicale Pedro Kouri (ipk), a dénoncé que le durcissement des sanctions étasuniennes entrave la création de nouvelles capacités de production à ces fins. « Si nous devons acheter de nouveaux équipements et mettre en place plus d’usines, tout cela est extrêmement difficile en raison des limites qui nous sont imposées pour accéder aux technologies », a-t-elle expliqué.

C’est pourquoi nous profitons de l’expérience internationale pour signer des accords avec d’autres pays qui peuvent apporter les ressources nécessaires pour être en mesure d’aller de l’avant. En outre, « pour réaliser une étude d’efficacité clinique en phase III, où il est démontré que les sujets vaccinés tombent moins malades que les sujets non vaccinés, il faut pour cela mesurer cet aspect, puis effectuer des comparaisons et avoir les statistiques nécessaires pour s’assurer, au final, que le candidat vaccin n’est pas moins performant que les autres candidats présents sur le marché mondial », a précisé l’épidémiologiste.

Sans répit ni repos 

Un essai clinique de phase IIB du candidat vaccin Soberana 02 est actuellement mené sur l’Île chez des personnes âgées de 19 à 80 ans, dans les municipalités havanaises de La Lisa et de Plaza de la Revolucion.

La Dr Mayra Garcia Carmenate, chercheuse coordinatrice de la polyclinique 19 de Abril, a expliqué que la sélection de cet établissement répondait également aux exigences standard de « bonnes pratiques », avec plusieurs mois de préparation pour former le personnel et les sujets auxquels le médicament et le placebo sont administrés.

Après l’administration du vaccin, les effets indésirables sont évalués pendant une période d’observation d’une heure, puis il est procédé à une surveillance active avec un suivi ambulatoire pendant 28 jours. En cas de réaction, le sujet se rend au service de garde mis en place à la polyclinique pour être transféré aux structures appropriées du Système de santé.

Le Dr Garcia Carmenate a souligné que la population est très enthousiaste et se rend à la polyclinique pour se porter volontaire. Les gens font confiance au Système de santé cubain et ceux qui n’y participent pas se sentent également fiers, sachant que ce type d’essai clinique est mené dans leur municipalité. « Parmi les patients qui ont été sélectionnés lors du recrutement, aucun n’a refusé son consentement par écrit », a-t-elle précisé.

Parmi les volontaires et le personnel technique, il existe un niveau de confiance élevé dans la science cubaine pour venir à bout de la covid-19 avec intelligence et dévouement.

Source : Nuria Barbosa / Granma