Cinq femmes assassinées au Guatemala dans les dernières 24 heures

En date du 22/01/ 2021, 28 meurtres de femmes ont été commis | Photo : Twitter

Publié le 23 janvier 2021

D’autre part, ce vendredi, le corps d’une enquêtrice du bureau du procureur général du Guatemala, porté disparu, a été retrouvé.

Une journée de violence qui a secoué la capitale, Sacatepéquez et Escuintla ce vendredi 22 janvier, a coûté la vie à au moins cinq femmes, selon les rapports du corps de secours, qui précisent que dans deux des faits, les attaques ont été directes.

Consuelo Porras, cheffe du bureau du procureur général, a déclaré dans un communiqué que “des enquêtes visant à clarifier l’affaire sont déjà en cours pour rendre justice à leurs familles et punir de tout le poids de la loi les responsables de cet acte méprisable”.

Selon l’Institut national des sciences médico-légales, qui a pratiqué l’autopsie, la cause du décès du chercheur est “l’asphyxie par strangulation”.

Le ministère public a également signalé le meurtre d’une femme, identifiée comme Cindy Laurena Chacón López, dans la municipalité de Tiquisate, Escuintla. Trois enfants ont disparu à la suite de cet incident et l’alerte Alba-Keneth a été déclenchée.

En outre, une femme est morte à l’intérieur de son véhicule après avoir été attaquée par balle sur la 13e avenue et la 1re rue à Colonia La Barreda, zone 18.

Selon David Robles, porte-parole de CBM, la femme a été identifiée comme étant Nora Velásquez Lemus Martínez. Les agresseurs l’ont poursuivie, selon les témoins présents sur les lieux.

Quelques minutes plus tard, à un autre bout de la capitale, au bout de l’Avenida Simeón Cañas, zone 2, les mêmes premiers intervenants ont signalé avoir trouvé un corps dans un égout. Le corps, enveloppé dans du nylon, a été découvert par des travailleurs du Département propre et vert de la capitale.

Le cinquième cas a été signalé par les pompiers, qui ont retrouvé le corps d’une femme non identifiée sur la rive du fleuve Icán, à Cuyotenango, Suchiteéquez.

La victime, une femme, présentait des lésions, aussi les autorités correspondantes ont été appelées.

Selon l’Observatoire des femmes du ministère public (MP), en 2020, 455 femmes ont perdu la vie de manière violente et 120 agresseurs – en termes généraux – ont été appréhendés.

Le corps d’une enquêtrice du bureau du procureur du Guatemala, portée disparu il y a deux jours, a été retrouvé vendredi dans un égout près de son lieu de travail au centre de la capitale, a rapporté l’institution.

Le corps de Maria del Rocio Lopez, enquêtrice technique affectée au domaine des crimes contre les enfants du ministère public (MP), a été retrouvé dans un égout à quelques mètres d’un complexe judiciaire où elle travaillait, un fait qui provoque la consternation dans le contexte des rapports récurrents de disparitions de femmes dans le pays.

Source : teleSUR

Traduction : FAL 33