Le Front Sandiniste largement en tête des préférences politiques au Nicaragua

Nicaragua Nicaragua | January 15, 2021

Le 7 novembre 2021 auront lieu les élections présidentielles et législatives au Nicaragua. Ce pays fait l’objet actuellement d’un black out médiatique visant à rendre inintelligible la situation dans le pays, et à contester une probable victoire du président Daniel Ortega et du Front Sandiniste de Libération Nationale aux prochaines élections. Ce sondage réalisé un an avec l’échéance électorale montre l’extraordinaire popularité du gouvernement actuelLes 2 Rives

M&R Consultores a présenté les résultats de l’enquête “Nicaragua 2021… 5e vague”, correspondant au mois de décembre 2020, au cours de laquelle le FSLN a obtenu 53,2 % de sympathie parmi la population.

Raúl Obregón, directeur général de M&R Consultores, a expliqué que, dans l’enquête, 58,4% des personnes interrogées ont déclaré qu’avec le FSLN, le Nicaragua va mieux, tandis que 65,3% ont déclaré que le FSLN génère de l’espoir et de la tranquillité.

Cette enquête interroge des personnes des deux sexes âgées de 16 ans dans plus de 16 départements, 2 régions autonomes, 68 communes et 167 points d’échantillonnage. Entretiens en face à face avec les ménages, à l’aide d’un équipement mobile, avec une marge d’erreur de +/- 2,5 %.

Satisfaction quant à l’état actuel des routes

Les personnes interrogées étaient satisfaites des aspects et des services offerts au Nicaragua, en particulier par les institutions gouvernementales.

“84,9% sont satisfaits de l’état actuel des routes, 84,8% des services de transport interurbain, 84,3% des services d’éducation publique, 82% des services d’électricité, 80,9% du service d’eau potable, 78,6% du service de santé gratuit et de qualité, 75,6% des services d’éclairage public et 72,8% des services de sécurité publique, 64% des services d’égouts et 49% des possibilités d’emploi”, a expliqué Raúl Obregón.

Le droit de se mobiliser et de s’exprimer est respecté

71,1% déclarent que le droit des citoyens à se mobiliser sur le territoire national et à l’étranger est respecté, 70,3% pensent que le devoir et le droit des citoyens à élire les autorités du pays par le vote sont respectés, et en ce qui concerne le respect des droits de l’homme de la population, 65,1% déclarent qu’ils sont respectés et 62,7% disent que les droits des citoyens à s’exprimer librement sont respectés.

76% ont déclaré que la liberté de religion existait au Nicaragua, et 72,7 % se sont déclarés satisfaits du respect du droit des citoyens à la propriété.

Evaluation positive de la gestion du gouvernement actuel

Concernant la gestion du gouvernement actuel, 81,4% des personnes interrogées considèrent que le gouvernement est conscient des problèmes du pays, 74,6% disent que les problèmes du pays sont résolus, et 77,4% disent que le gouvernement a la capacité de résoudre les problèmes, 74,8% disent que le gouvernement maintient une bonne communication avec la population, et 75% disent que le gouvernement génère la confiance en eux.

En ce qui concerne la volonté politique, 65,3 % des personnes interrogées ont déclaré que le Front sandiniste de libération nationale (FSLN) leur donnait de l’espoir et la tranquillité d’esprit, et 65,2 % ont déclaré qu’il leur apportait la sécurité.

Thème électoral

Dans le domaine des élections, pour 83,5 % des personnes interrogées, les élections sont très importantes, pour 8,8 %, elles ne sont pas importantes du tout et pour 7,8 %, elles sont d’importance moyenne.

En ce qui concerne l’importance du vote, 82,7% disent qu’il est très important d’exercer le droit de vote, 10,6% n’ont aucune importance et 6,7% ont une certaine importance.

En ce qui concerne la volonté de voter aux prochaines élections nationales, 76,3 % disent qu’il est probable qu’ils participent, dont 54,4 % voteront certainement, 21,9 % voteront probablement.

71,8% des personnes interrogées ont déclaré que, si le peuple le décide, tout gouvernement peut être réélu.

Le FSLN montre 53,2 % de sympathie politique pour le parti contre 8,9 % pour l’opposition.

Concernant la possession de cartes d’identité, 92,7 % des personnes interrogées ont déclaré être en possession d’une carte d’identité. 77,4% ont un format PVC et 15,3% ont un format antérieur.

Confiance dans le FSLN pour continuer à aller de l’avant

L’enquête demande à l’auteur qui, selon lui, fera le mieux l’affaire au Nicaragua. 58,4 % disent qu’avec un gouvernement FSLN.

“Lorsqu’on demande avec quelle option politique les gens pensent avoir meilleures chances de réussir dans la vie, 59,6 % répondent qu’avec un gouvernement du FSLN”, a déclaré M. Obregón.

En pensant aux futures élections, ils ont été consultés sur les possibilités d’améliorer la vie de leurs enfants, 60,1 % ont déclaré qu’avec un gouvernement FSLN, 60,6 % ont déclaré qu’ils auraient plus de possibilités d’emploi avec un gouvernement FSLN, 62,8 % ont déclaré qu’ils auraient plus d’accès à la propriété, plus de possibilités d’avoir des soins de santé gratuits de qualité, 63,4 % ont déclaré qu’avec un gouvernement FSLN seulement, 63,6 % ont déclaré qu’ils auraient plus d’accès à l’éducation gratuite avec le FSLN et 60,4 % auraient la sécurité des citoyens avec un gouvernement FSLN.

La majorité voterait pour le FSLN

Le directeur général de M&R Consultores a indiqué qu’une enquête sur les intentions de vote a été réalisée en utilisant une boîte noire si les élections avaient lieu le jour du sondage, dans laquelle 47,1 % ont coché la case FSLN.

L’enquête souligne que la zone géographique où le FSLN est le plus fort se trouve à l’Ouest, suivie de la zone centrale et des Caraïbes.

En ce qui concerne le vote potentiel, 53,2 % des personnes interrogées ont déclaré que le parti qui les attire le plus est le FSLN. De ce groupe, 50,4 % disent qu’ils voteront pour le FSLN aux élections. Parmi les personnes interrogées qui ne sympathisent pas avec les partis politiques, 3,4 % ont déclaré qu’elles voteraient pour le FSLN, ce qui ajoute un potentiel de 54,1 % de votes pour le FSLN.

À la fin, la perception des gouvernements a été montrée. Le gouvernement actuel du président Daniel Ortega a obtenu 28,1 %, ce qui en fait le gouvernement le mieux coté des 50 dernières années.

Source : El 19 – Traduction : Romain Migus