Les dures vérités du communiqué de l’Union Européenne que cachent Guaido et les médias

6 janvier 2021

L’Union Européenne (UE) a émis, ce mercredi 6 janvier, un communiqué dans lequel elle cesse de reconnaître Juan Guaido comme « le président par intérim », elle lui retire le titre de député, de même que celui de « leader de l’opposition » et qualifie l’Assemblée Nationale élue en 2015 de « sortante ». Cette posture porte un coup dur à la farce de l’auto-proclamation de cet individu qui, avec l’appui du régime des Etats Unis, de l’UE et d’autres gouvernements serviles en Amérique Latine, a réussi à voler des milliers de millions de dollars appartenant à l’état vénézuélien.

Malgré la posture claire et assumée par l’UE qui indique même qu’elle continuera à saboter le Venezuela, certains secteurs de l’extrême droite engagés dans le plan Guaido aux côtés de sa plate-forme médiatique cherchent à cacher la nouvelle position de la communauté européenne et tentant de manipuler l’information et ses partisans en disant que certainement le bloc européen continue à appuyer la farce qu’ils ont tenté d’installer depuis janvier 2019.

 Le communiqué de l’UE est si clair qu’il ne se réfère même plus à Guaido comme supposé « président par intérim » et qu’il admet, de plus, que l’AN de 2015 a cessé ses fonctions pour ouvrir celles de la nouvelle AN élue le 6 décembre lors des élections parlementaires, et qui s’est installée officiellement ce mardi 5 janvier lors de l’acte d’installation du Pouvoir Législatif pour la période constitutionnelle 2021-2026.

 Bien que l’UE dit regretter que les élections parlementaires au Venezuela du 6 décembre 2020 « aient été faites sans un accord national sur les conditions électorales » un argument faux puis que ce sont seulement les secteurs extrémistes liés à Guaido qui n’ont pas participé – elle admet que « l’Assemblée Nationale a pris son mandat le 5 janvier ».

 Dans le communiqué qui tente de délégitimer les élections au Venezuela en les qualifiant de « non démocratiques », elle dit que « le Venezuela a un besoin urgent de solution politique pour mettre fin à l’impasse actuelle par un processus inclusif de dialogue et de négociation qui conduise à des processus crédibles, inclusifs et démocratiques, comprenant les élections locales, présidentielles et législatives ».

 Dans ce contexte, elle ajoute : « l’UE maintiendra son engagement auprès de tous les secteurs politiques et de la société civile qui luttent pour rendre la démocratie au Venezuela, y compris en particulier Juan Guaido et les autres représentants de l’Assemblée Nationale sortante élue en 2015 »

 « L’Union Européenne fait appel aux autorités et aux dirigeants vénézuéliens pour mettre en priorité les intérêts du peuple vénézuélien et pour s’unir de façon urgente pour initier un processus de transition dirigé par le Venezuela, dans le but de trouver une solution pacifique, inclusive et durable à la crise politique. L’UE est disposée à appuyer ce processus. Elle est aussi disposée à prendre des mesures spécifiques supplémentaires », ajoute le texte sur un ton clair de menace et d’ingérence dans les décisions internes du Venezuela.

 Certains médias internationaux sont clairs sur le contenu du communiqué émis par l’Union Européenne. Au moment de publier de l’information, ils essayent de cacher le désespoir en signalant que l’UE appuie Guaido et son Parlement.

 Par exemple, l’agence internationale EFE a publié : « L’UE est disposée à travailler avec Guaido, mais elle évite de le traiter comme un président élu ».

 De son côté, la journaliste colombienne Vicky Davila a twitté en prenant connaissance du seau d’eau froide sur Guaido : « Attention : L’UE cesse de reconnaître Guaido comme président par intérim du Venezuela… Qu’est-ce que vous en pensez ? »

 Cependant, des médias opposés au gouvernement de Maduro ont manipulé l’information de la façon suivante :

 -L’Union Européenne cesse de reconnaître Guiado comme président par intérim du Venezuela. (ABC Espagne)

 – La « Légitime Assemblée Nationale du Venezuela remercie du soutien de l’Union Européenne (communiqué) » sans dire clairement que le bloc européen ne désigne plus Guaido comme « président par intérim » (La Patilla)

Source : La Iguana TV

Traduction : FAL 33