Le ministre de l’intérieur du Chili comparaîtra devant le tribunal dans le cas de Temucuicui

La parlementaire a expliqué qu’il y a de nombreuses lacunes dans cette opération.

Photo : A La Fontana

L’objectif de la convocation est que le ministre fasse un rapport et fournisse des détails sur la perquisition menée par le PDI.

La présidente de la Commission des droits de l’homme de la Chambre des députés du Chili, Emilia Nuyado, a informé que le ministre de l’Intérieur, Rodrigo Delgado, sera convoqué mercredi prochain pour faire un rapport et donner des détails sur la perquisition effectuée dans la ville mapuche de Temucuicui.

Le directeur général du PDI, Héctor Espinosa, sera également convoqué et le médiateur pour l’enfance, Patricia Muñoz, et le maire de La Araucanía, Víctor Manoli, seront invités.

Nuyado a déclaré qu' »il est urgent que la plus haute autorité responsable de la police explique cette opération policière sans précédent le jour même où la sentence a été prononcée pour le meurtre du weichafe, Camilo Catrillanca, lors d’une autre opération dans la même communauté ».

Quant à la perquisition à Temucuicui, le parlementaire a déclaré qu' »il y a un acte de harcèlement, de vengeance, incongru et dénué de sens ; un grand déploiement policier juste le jour où les peines sont prononcées pour le meurtre de Camilo Catrillanca, mais aussi parce que la fille de Camilo Catrillanca, âgée de 7 ans, et ses proches, qui n’ont plus rien à voir avec la prétendue opération policière, sont arrêtés ».

Il a également souligné qu’avec le grand nombre de rassemblements de la police, on peut douter de la véracité des raisons du raid.

D’autre part, le Bureau du Défenseur de l’enfance a présenté une action en protection pour la détention « illégale et arbitraire » de la fillette de sept ans, fille de Camilo Catrillanca, qui a été assassiné par des Carabineros il y a deux ans et dont le résultat du procès a été rendu il y a quelques jours ».

Source : teleSUR

Traduction : FAL 33