Les syndicats d’enseignants annoncent une grève générale en Haïti

Les étudiants haïtiens ont rejoint les précédentes mobilisations appelées par les enseignants. | Photo : Radio Vision

Publié le 19 août 2020

La grève nationale devrait commencer lundi prochain et impliquer des enseignants de tout le pays des Caraïbes.

Les syndicats d’enseignants ont annoncé mercredi en Haïti qu’ils organiseront une grève générale pour réclamer de meilleures conditions de travail et dénoncer les transferts inopinés d’enseignants à l’origine des protestations du syndicat.

La grève nationale devrait commencer lundi prochain et impliquer des enseignants de toute la nation caribéenne, selon la Confédération nationale des éducateurs, l’Union des normalistes et des éducateurs et l’Union nationale des normalistes, juste pour d’autres plateformes.

Lors d’une réunion avec la presse, les représentants de ces organisations ont critiqué la décision du ministre de l’Education Pierre Josué Argenor Cadet de déplacer les syndicalistes Georges Wilbert Franck et Magalie Georges de la capitale vers les villes départementales pour tenter de contrecarrer les manifestations, ont-ils déclaré.

Platform News HT

Haïti-Education – Les syndicats d’enseignants annoncent une grève générale pour le 24 août prochainhttps://platformnewsht.com/haiti-education-les-syndicats-denseignants-annoncent-une-greve-generale-pour-le-24-aout-prochain/Tweet
Après la grève de plus de 3 semaines, le pouvoir autoritaire de l’apprenti-dictateur Jovenel Moise, est appelé maintenant à gérer une éventuelle grève des enseignants pendant que de l’argent soit jeté par la fenêtre avec le recrutement de Pierre-Louis Opont, un ancien mercenaire du CEP.

Mercredi 19 août 2020 ((rezonodwes,com))–Deux semaines après la rentrée scolaire, les syndicats d’enseignants ont annoncé mardi une grève générale en Haïti pour exiger de meilleures conditions de travail et dénoncer les transferts arbitraires, des enseignants qui encadrent les syndicats protestataires.
La Confédération nationale des éducateurs, l’Union des normaliens et des éducateurs et l’Union nationale des normaliens, et d’autres plates-formes des enseignants, ont expliqué en détail que la grève nationale est prévue pour lundi prochain, et ils ont convoqué les enseignants des 10 départements.

Lors d’une conférence de presse, ils ont critiqué la décision du ministre de facto de l’Education Pierre Josué Argenor Cadet de déplacer les syndicalistes Georges Wilbert Franck et Magalie Georges de la capitale vers les villes de province afin de tenter de contrecarrer les manifestations, ont-ils ajouté.

Publié par Platform News HT  19 de agosto de 2020

Depuis le 10 août, date de la réouverture de l’année académique, les enseignants des institutions publiques et privées se sont mobilisés pour réitérer des revendications telles que l’ajustement des salaires et le paiement des salaires en retard. Lundi dernier, des centaines d’élèves du Lycée Pinchinnat, dans la commune de Jacmel (sud-est), ont accompagné le mouvement des enseignants.

Les enseignants exigent également que le gouvernement apporte l’aide promise dans le cadre de la crise sanitaire et qu’une compensation financière leur soit accordée pendant la période du Peyi Lok (pays bloqué) qui a paralysé la capitale Port-au-Prince fin 2019.

Le ministère de l’éducation, pour sa part, a qualifié la reprise de l’année scolaire de positive et a remercié les parents d’avoir envoyé leurs enfants, notamment des écoles publiques. La pandémie de Covid-19 a interrompu environ trois mois de l’année scolaire 2019-2020, qui a également été fortement touchée par l’instabilité politique et les protestations antigouvernementales massives.

Source : teleSUR

Traduction : FAL 33

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*