Des hommes armés massacrent neuf jeunes à Nariño, en Colombie

Le gouverneur de Nariño a appelé à “ne pas faire couler le sang” dans cette région de Colombie. | Photo : Twitter

Publié le 16 août 2020

Les utilisateurs du réseau social Twitter ont déclaré que les personnes tuées dans la municipalité de Samaniego étaient des jeunes.

Des hommes armés ont effectué un raid sur la ville de Samaniego, dans le département de Nariño, au sud-ouest de la Colombie, tuant neuf personnes et en blessant plusieurs autres, a déclaré le gouverneur de cette province, Jhon Rojas, aux premières heures du dimanche matin.

Dans une série de messages postés sur son compte Twitter, le fonctionnaire colombien a signalé que samedi soir, de nouveaux actes de violence ont été commis dans la municipalité de Samaniego. “L’incursion d’hommes armés a fait neuf morts et d’autres blessés”, a-t-il ajouté.

Rojas a appelé le président colombien Ivan Duque, le ministère de la défense, la police de Nariño et le bureau du procureur “à prendre des mesures pour rétablir la paix dans la région”.

L’utilisateur de Twitter Manuel Castro (@ManuCast_14) a déclaré que les personnes tuées à Samaniego étaient jeunes.

Le gouverneur de Nariño, dans un autre tweet, a affirmé que la présence de groupes armés dans ce département violait le droit humanitaire international. “Cela ajoute à la terreur de la communauté. Non à l’effusion de sang à Nariño #SOSxNariño”, a-t-il ajouté.

Les utilisateurs de Twitter, qui déplorent ce nouveau massacre, ont rappelé qu’il y a quelques jours à peine, cinq autres jeunes hommes ont été tués dans le quartier de Llano Grande à Cali, capitale du département du Valle del Cauca, dans le sud-ouest de la Colombie.

C’est le 12 août dernier que le maire de Cali, Jorge Ivan Ospina, a dénoncé le massacre à Llano Verde de cinq jeunes, âgés de 14 à 18 ans.

Source : teleSUR

Traduction : FAL 33

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*