Nouveau massacre de paysans en Colombie

La Fondation sociale Cordoberxia de Colombie a dénoncé mardi qu’un nouveau massacre a été commis contre des paysans dans la municipalité de San José de Uré, dans le département de Córdoba, au nord du pays, 48 heures seulement après qu’une famille ait été tuée dans la même ville.

L’organisation non gouvernementale a déclaré que des groupes armés illégaux ont tué trois paysans à Puerto Colombia, dans la zone rurale de San José de Uré, dans le sud du département de Córdoba.

Le directeur de la Fondation Cordobexia, Andrés Chica, a déclaré que lundi matin seulement, des criminels ont ôté la vie à trois membres de la famille Feria López dans le village connu sous le nom de « La Cabaña », dans la municipalité de San José Uré.

« Il y a un autre massacre dans la communauté de San José de Uré, dans le village de Puerto Colombia, où trois personnes ont été assassinées, jetées sur le bord de la route. Il s’agissait de personnes de la même communauté et nous attendons la confirmation des noms », a déclaré le défenseur des droits de l’homme.

Selon les médias locaux, les meurtres sont attribués au groupe criminel Los Caparros, qui contestent le contrôle du territoire avec le cartel narco-paramilitaire du Clan du Golfe.

En outre, une centaine de personnes ont été contraintes de quitter leur domicile dans le quartier de « La Cabaña » en raison des menaces reçues par les criminels, a dénoncé la Fondation Cordobexia.

Pendant ce temps, le parti de la Force révolutionnaire alternative de la commune (FARC) dans le département d’Antioquia, au nord-ouest de la Colombie, a rapporté que l’ancien combattant des FARC démobilisé, Yoimar Jiménez, est mort mardi soir, victime d’un attentat.

Jiménez, « un signataire de la paix qui faisait office de garde du corps, est mort il y a quelques minutes après avoir été blessé cet après-midi au cours d’une attaque contre un autre camarade réincorporé, dans la municipalité d’Urrao », a détaillé le parti des FARC dans un tweet qu’il a accompagné de l’étiquette « #DuquePareElGenocidio ».

Source: Telesur – Traduction: Romain Migus, publié sur Les 2 Rives