Les agriculteurs cubains dans la lutte contre le coronavirus – Gladys RAMOS

Source : Les 2 Rives

Les agriculteurs méritent les applaudissements adressés chaque soir à tous ceux qui luttent contre ce virus mortel. Ils incarnent également la solidarité et l’unité qui, en ces temps difficiles, se multiplient entre les Cubains.

La réponse urgente des producteurs agricoles pour faire face à la pandémie, aussi bien à l’échelle nationale, en fournissant une partie de la demande alimentaire du pays, que dans le noble détail d’approvisionner, sans contrats préalables, les établissements sensibles où se déroule la lutte la plus frontale contre l’épidémie actuelle, élève la lignée de la paysannerie cubaine au plus niveau de la solidarité.

De telles attitudes méritent les félicitations que leur a adressées le président de la République, Miguel Diaz-Canel, à l’occasion de la Journée du paysan : « Heureuse journée aux hommes et aux femmes des campagnes auxquels les terres furent distribuées le 17 mai 1959. Une force noble, laborieuse et patriotique qui est stratégique dans la relance économique du pays. »

Au cœur de cette tâche immense, brille le geste altruiste et généreux de ceux qui apportent leur contribution là où ils savent qu’elle est essentielle. Spontanément, de nombreuses coopératives paysannes ont fait parvenir des dons de produits agricoles à divers centres de santé et d’isolement, des maisons de retraite, des maternités et autres institutions.

Après les premiers dons à l’Institut de médecine tropicale Pedro Kouri (IPK) par la coopérative de crédit et de services Frank Pais (CCS) d’Artemisa, d’autres ont suivi, comme celui de la CCS Camilo Cienfuegos au centre d’isolement situé à l’université d’Artemisa, qui à la fin du mois d’avril avait déjà reçu quatre livraisons de produits pour améliorer l’alimentation des 61 patients qui s’y trouvaient.

Des actions semblables ont eu lieu dans le reste de l’Île, par exemple au foyer pour enfants sans protection familiale du chef-lieu de la province de Sancti Spiritus, et dans des centres de santé de la municipalité de Trinidad. Des camions remplis de racines comestibles (manioc, malanga, patates douces…) et de fruits, de légumes et même du casabe (pain de farine de manioc) sont également arrivés dans les hôpitaux Octavio de la Concepcion de la Pedraja et Amalia Simoni à Camagüey.

À Santiago de Cuba, le personnel de santé est reconnaissant pour l’aide précieuse apportée par des producteurs comme Ramon Vargas Molina, de la CCS Domingo Hernandez, au centre d’isolement Las Marianas et à d’autres institutions.

Les agriculteurs méritent les applaudissements adressés chaque soir à tous ceux qui luttent contre ce virus mortel. Ils incarnent également la solidarité et l’unité qui, en ces temps difficiles, se multiplient entre les Cubains.

Gladys RAMOS

Source: Granma