Un journaliste étasunien critique la campagne de l’opposition au Nicaragua

Managua, 14 avril (Prensa Latina) À travers le portail Grayzone, le journaliste nord-américain Ben Norton décrit la campagne de désinformation orchestrée par l’opposition au Nicaragua au milieu de la pandémie de Covid-19.

L’opposition de droite du Nicaragua mène une campagne de guerre de l’information pour saper le gouvernement sandiniste en diffusant une désinformation sur sa réponse au Covid-19 avec l’intention de créer le chaos, note Norton cité par le bulletin Informe Pastrán.

Jusqu’à présent, le gouvernement (du président Daniel Ortega) a adopté une approche équilibrée avec une attention particulière à la classe ouvrière et aux pauvres, commente le communicateur étasunien.

Norton a ajouté qu’au Nicaragua, les forces de droite soutenues par les États-Unis ont exploité le chaos créé par le nouveau coronavirus pour tenter de déstabiliser l’Exécutif.

Dans son analyse approfondie de la situation sanitaire actuelle et de son implication politique, le journaliste affirme que l’opposition nicaraguayenne tente de profiter de la crise.

Il affirme que le Nicaragua a réussi à contenir l’épidémie de Covid-19 bien mieux que ses voisins d’Amérique Centrale, alliés des États-Unis, où le taux d’infection est beaucoup plus élevé.

Il a souligné que la droite nicaraguayenne est un petit groupe, majoritairement élitiste et sans contact avec la société, qui représente environ 10 pour cent de la population.

Norton a également déclaré que cette faction ‘a peu d’espoir de succès électoral et sa base, plus divisée que jamais dans l’histoire récente, recourt à la diffusion de montagnes de fausses nouvelles et imprime des informations clairement fausses dans l’espoir de provoquer un état de frénésie parmi la population.

Source : Prensa Latina