Bolivie : La persécution et la répression continuent

Source : Alba Ciudad 96.3

Adriana Guzman Arroyo, membres de l’organisation Féminisme Communautaire Anti patriarcal de Bolivie, a affirmé dans une interview à Alba Ciudad que le Gouvernement putschiste de Bolivie continue sa politique raciste, de persécution et de répression, malgré la situation provoquée par le Covid–19.

« Le Gouvernement de fait cherche à renforcer une politique de peur et profite de la pandémie du Coronavirus pour exercer une militarisation qui s’ajoute à la persécution et à la répression par lesquelles il cherche à briser le tissu social et à nous faire nous affronter entre secteurs, avec nos voisins. C’est la suite du coup d’Etat. »

Elle a critiqué le fait que les autorités boliviennes ne mettent pas en marche un plan d’attention en matière de santé pour les citoyens mais qu’elles les abandonnent et utilisent comme bouclier la pandémie pour persécuter leurs adversaires politiques et les peuples indigènes.

Leur dernière décision a été d’équiper les malades du Covid–19 de menottes et de bracelets avec des puces pour qu’ils ne s’échappent pas. Au lieu de leur donner un traitement, on leur met des puces qui été créées pour les prisonniers : toute une logique de persécution politique et de persécution contre ceux qui sont malades.

Blocus médiatique

De plus elle a dénoncé les restrictions qui existent pour dénoncer et s’exprimer sur d’autres sujets que la pandémie. « Il y a un blocus médiatique. On ne peut pas parler d’autre chose que du Coronavirus. On ne parle plus du fait qu’en Bolivie, il continue à y avoir un coup d’Etat, que les assassinats restent impunis, que les États-Unis cherchent à intervenir au Venezuela, qu’en Colombie, on continue à assassiner les dirigeants sociaux. Le blocus médiatique est mondial et en Bolivie il est double ou triple. »

« On ne peut pas nous imposer la peur, la paralysie, la démobilisation. Nous avons la certitude que l’organisation est la bonne façon d’affronter la peur, aussi bien en ce qui concerne le coup d’Etat que la pandémie, nous devons conserver notre conscience politique. »

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos 

URL de cet article : http://bolivarinfos.over-blog.com/2020/04/bolivie-la-persecution-et-la-repression-continuent.html

Source en espagnol :

https://albaciudad.org/2020/04/persecucion-y-represion-continuan-en-bolivia-durante-pandemia-del-covid-19/