Venezuela : Les Etats-Unis ont participé au sabotage du système d’électricité

El funcionario venezolano desmintió que durante la jornada se hayan reportado muertos en los hospitales por esta causa debido a la instalación de plantas de generación eléctrica. | Foto: MINCI

Le vice-président pour le secteur de la Communication, du Tourisme et de la Culture du Venezuela, Jorge Rodríguez, a donné vendredi une conférence de presse au cours de laquelle il a démontré que le sénateur de la Florida, Marco Rubio, a participé au sabotage cybernétique qui a privé l'électricité le pays pendant plus de 24 heures.

Ils ont attaqué le contrôle automatique de régulation du système de l’usine hydroélectrique de Guri qui fournit 80% de l’électricité du pays, a fait savoir Rodríguez. Cette information avait été donné peu de temps après l’agression par le sénateur étasunien Marco Rubio, sur le réseau social Twitter.

« Comment Marco Rubio savait-il quelques minutes après (l’attaque) que les générateurs de soutien étaient en panne ? A ce moment-là, personne ne le savait encore, » a déclaré Rodríguez. 

Il a également démenti qu’il y ait eu des morts dans les hôpitaux du Venezuela pendant la journée sans électricité car le président Nicolás Maduro avait fait fournir des générateurs à tous les hôpitaux pour prévenir toute attaque de cette sorte.

Traduction : #HaceMinutos @jorgerpsuv “Laisser tous les hôpitaux sans électricité ? Grâce à Dieu, la mesure d’urgence d’avoir des générateurs électriques dans tous les hôpitaux a fonctionné mis que se serait-il passé ? Y aurait-il eu le nombre de morts qu’ils donnent : « 79 morts » ? C’est faux ! »

Il a montré une série de publications du sénateur Rubio, du secrétaire d’Etat étasunien Mike Pompeo et de l’opposant Juan Guaidó sur le même réseau social qui montrent leur implication dans les faits.

@jguaido· Mar 8, 2019
Comment dit-on à une mère qui doit cuisiner, à un malade qui dépend d’une machine, à un ouvrier qui doit travailler, que nous sommes un pays-puissance sans électricité ?

@jguaido
Le Venezuela sait très bien que la lumière reviendra avec la fin de l’usurpation. Continuons à avancer. Pendant notre tournée dans le sud, nous avons cherché des soutiens pour nous occuper de cette crise. Le blocus contre le progrès, nous le vaincrons avec la mobilisation. Nous nous verrons samedi dans la rue !

Rodríguez a fait savoir que le système électrique du pays continue à être rétabli peu à peu grâce au travail des employés de l’entreprise d’Etat CORPOELEC. Il a remercié les citoyens pour leur civisme et leur calme face à ce qu’il a qualifié « d’agression laplus brutale à laquelle ait été soumis le peuple du Venezuela en 200 ans. »

« Pendant qu’au Venezuela, la société assumait calmement les conséquences du sabotage électrique et que les travailleurs de CORPOELEC travaillent sans relâche, l’entourage de Donald Trump faisait la fête, jouissant avec une perversion criminelle de l’angoisse du peuple vénézuélien, a écrit le chancelier Jorge Arreaza sur son compte Twitter. 

« Il y a quelques semaines, le régime de Maduro a accusé les iguanes d’avoir provoqué une grosse panne d’électricité. Maintenant, nous avons reçu la première vidéo sur ce qui a provoqué la panne de cette nuit dans tout le pays, sans précédent au Venezuela, » a déclaré Rubio sur le ton de l’ironie à propos de cet événement. Le fonctionnaire étasunien a accompagné sa publication d’une image de Godzilla crachant du feu.

Jeudi soir, le vice-président pour le secteur de la Communication, du Tourisme et de la Culture du Venezuela, Jorge Rodríguez, a affirmé que l’intention de cet acte de sabotage était de laisser le peuple vénézuélien sans électricité pendant plusieurs jours pour attaquer certaines zones du pays et laisser plusieurs secteurs vitaux sans électricité.

Mercredi dernier, Marco Rubio avait affirmé que le Venezuela était « à quelques jours de la pénurie d’aliments et de combustible la plus grave. »

Pour sa part, Pompeo a déclaré vendredi que « la pénurie d’énergie et la faim (au Venezuela) sont le résultat de l’incompétence du «  régime de Maduro. »

« Il n’y a pas de nourriture. Maintenant, il n’y a plus d’énergie, » a affirmé Pompeo vendredi dans un twitt et il a ajouté que le président vénézuélien tomberait bientôt.

@PresidencialVen #HaceMinutos |@jorgerpsuv Pendant que Pompeo se moquait et affirmait qu’il allait laisser le blackout électrique jusqu’à ce que le président Nicolas Maduro s’en aille, nos travailleurs étaient à Gurí et essayaient de trouver où avait été perpétré l’attentat criminel.

Le Gouvernement Bolivarien a dénoncé à diverses occasions les plans putschistes des Etats-Unis contre le président constitutionnel du Venezuela, Nicolas Maduro.

Auteur : Rédaction teleSur
Traduction : Françoise Lopez
Source : Bolivar Infos
Source en espagnol : teleSur