La Chine défie les sanctions des Etats-Unis et continue d’importer du pétrole vénézuelien

Nicolas Maduro et Xi Jinping. Source : Resumen Latinoamericano

Le porte-parole du Ministère des Relations Extérieures de la Chine, Geng Shuang, a annoncé que la Chine n'interrompra pas ses relations avec le Venezuela de Nicolás Maduro malgré les sanctions du Gouvernement des Etats-Unis envers le Venezuela. Cette annonce n'est pas surprenante étant donné les indubitables efforts de la Chine dans la coopération internationale mais au milieu de l'agressivité croissante avec laquelle agit l'hégémonie étasunienne, elle représente un véritable acte de courage.

Cela signifie qu’indépendamment des sanctions unilatérales des Etats-Unis, la Chine continuera d’importer le pétrole vénézuélien. L’envoyé spécial de la Maison Blanche, Elliott Abrams, a annoncé que Washington est en train de prendre les mesures nécessaires pour convaincre la Chine de renoncer à sa décision de continuer à coopérer avec le régime de Nicolás Maduro. Le diplomate étasunien a aussi annoncé que son pays est en train d’agir pour éviter que non seulement la Chine mais aussi l’Inde, cesse d’acheter du pétrole vénézuélien.

D’autre part, les communiqués officiels de Pékin montrent un soutien illimité à la souveraineté vénézuélienne et à la légitimité du Gouvernement de Nicolás Maduro. Le porte-parole du Ministère des Relations Extérieures de la Chine a déclaré : « Permettre que les Etats-Unis prennent conscience des faits, cessent d’abuser des sanctions et d’autres mesures coercitives, travailler avec toutes les parties pour trouver une solution pacifique au problème vénézuélien[…] La coopération entre la Chine et le Venezuela continuera à se développer, même avec les « changements. »

Les actions du Gouvernement chinois ne se limitent pas à profiter du Venezuela mais s’étendent à une liste d’autres pays. Par exemple, c’est la position de la Chine en ce qui concerne l’affaire de la compagnie pétrolière russe Rosneft et sa filiale Rosneft Trading qui est aussi l’objet de sanctions des Etats-Unis. Le porte-parole de la Chancellerie chinoise a dit : « Nous nous opposons à toute ingérence dans les affaires intérieures d’autres pays comme nous sommes contre les sanctions unilatérales et la juridiction extra-territoriale. »

Sanctions étasuniennes : le sabotage économique est mortel, illégal et inefficace

Gene a souligné que les principes qui guident la Chine dans ses relations internationales en cas de conflit d’intérêts entre les Etats sont les mêmes que ceux établis dans la Charte des Nations Unies qui favorisent la négociation selon les règles de base de la coexistence. A propos du cas particulier du Venezuela, Gene a affirmé qu’il fallait donner la priorité au dialogue pacifique et rationnel avec le Gouvernement de Nicolás Maduro sans accepter de sanctions arbitraires imposées sans fondement seulement pour garantir les intérêts des puissances mondiales qui les imposent.

L’habitude étasunienne d’imposer violemment ses intérêts à tout Etat a été imposée dans les politiques des Nations Unies pendant des décennies. Ce que Washington a fait et continue à faire contre La Habana et Pyongyang montre clairement jusqu’où peut aller la promotion du boycott et de l’isolement. En effet, les plans de la Maison Blanche incluent l’idée de faire la même chose avec Caracas en boycottant le commerce international du pétrole vénézuélien pour couper le principal outil économique du pays et aggraver sa crise, rejeter des millions de citoyens dans la pauvreté et déstabiliser le Gouvernement de Nicolás Maduro, légitime et souverain.

Au contraire, la Chine manifeste une façon intéressante et légalement correcte de maintenir des relations et d’affirmer ses intérêts sur la scène internationale en ayant des relations pacifiques avec les Etats, en négociant de façon sûre et basé sur le dialogue et en évitant de s’impliquer dans de mesures coercitives où que ce soit. La coopération avec le Venezuela, le épris des châtiments infondés conte la compagnie pétrolière russe, les prêts justes et l’allégement de la dette des pays africains, en plus d’une série d’autres facteurs, montrent clairement le rôle de la Chine dans la construction d’une nouvelle civilisation mondiale légale basée sur les bonnes relations entre les peuples, la sécurité et la paix entre les Etats. Et le résultat sera la croissance du pouvoir économique et de l’influence politique de la Chine.

Mais, jusqu’à ce que les tensions au Venezuela diminuent, beaucoup de conflits auront lieu. La situation empirera, la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine peut être encore très loin d’une trêve. 

Ce qui reste aux autres pays du BRICS et à tout Etat-Nation qui voudrait conserver sa souveraineté dans le monde mondialisé, c’est de suivre l’exemple chinois. Il n’y a pas de raison de respecter les sanctions étasuniennes conte le Venezuela alors que le pays a un gouvernement légitime qui, simplement parce qu’il veut préserver sa souveraineté, est humilié par Washington.

Auteur : Lucas Leiroz de Almeida
Traduction : Françoise Lopez pour Bolivar Infos 
Source : Bolivar Infos
Source en espagnol : Resumen Latinoamericano