Venezuela : 5 personnes arrêtés et 19 identifiées comme responsables des attaques du Système d’Electricité

Le vice-président pour le secteur de la Communication, de la Culture et du Tourisme, Jorge Rodríguez, a fait savoir mardi que 5 personnes ont été arrêtés et 19 autres identifiées et recherchées comme responsables des attaques du Système d’Electricité (SEN).

Lors d’une conférence de presse donnée au salon Simón Bolívar du palais de Miraflores, le vice-président a déclaré que pendant ces 2 dernières années, « plus de 50% des plus de 500 sous-stations électriques que compte le Venezuela ont été sabotées » grâce à des incendies provoqués, des actes destinés à endommager es interrupteurs et les transformateurs, le vol de câbles de cuivre et d’autres actions destinées à affaiblir le système de façon permanente.

Il a précisé que plus de 280 incendies de forêts sont survenus tout le long des 35 000 km de lignes électriques que compte le Venezuela : « « Sur ce réseau, ils ont perpétré ce que l’histoire appellera l’attaque terroriste le plus brutale et la plus criminelle contre un peuple. »

Après avoir rappelé qu’il y a eu 2 grandes attaques du complexe hydroélectrique Simón Bolívar (l’attaque informatique des 7 et 9 mars et les attaques mécaniques et physiques des 25, 26, 27, 28 et 29 mars), il a révélé qu’il y avait eu 45 attaques de moindre importance : des attaques de sous-stations, des tentatives pour « suspendre es lignes importantes dans tout le pays, » une tentative de « coupure des lignes de transmission », une tentative pour déclencher des incendies de forêt mais qu’on « a pu affronter et vaincre ces terroristes. »

Arrêtés et recherchés

Le ministre a révélé que 5 personnes dont la participation à l’une des 2 attaques a été prouvée ont été arrêtées : « Nous savons parfaitement comment ils ont opéré pour perpétrer l’action informatique du 7 ars dernier mais comme l’enquête suit son cours, nous réservons la plupart de l’information sur cette attaque , » a déclaré Rodríguez.

Cependant, il a invité à regarder « certains des forums qui se trouvent sur des blogs scientifiques et sur des pages scientifiques internationaux parce qu’ils n’ont pas tellement tort en ce qui concerne la façon dont cela a été fait. »

Par ailleurs, il a déclaré : « Dans les prochains jours, nous allons aussi révéler comment les attaques informatiques ont été mises en œuvre. Nous savons déjà comment ils ont fait. Nous savons clairement quels ont été les procédés qui ont causé des dommages, où ils ont été placés, quels sont les messages qu’ils ont envoyés aux machines d’El Guri pour parvenir à les détruire. Ce qu’ils cherchaient, c’était détruire tous les générateurs de a Centrale Hydroélectrique Simón Bolívar d’El Guri pour que le pays puisse rester, comme dit un article du journal El Espectador de Colombia, 35 ou 40 jours sans électricité. Ils sont restés sur leur faim, heureusement. »

Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont réussi à endommager le cerveau qui commande les machines de la centrale Simón Bolívar à Guri. »

Sont impliqués :

Julio César Acuña Núñez, recherché par Interpol parce qu’il vit actuellement aux Etats-Unis.

Ramón Oswaldo García García, recherché par Interpol parce qu’il vit actuellement en Espagne.

Miguel Ángel José Freitas, qui vit en Colombie et travaille dans une entreprise de sécurité informatique « qui a des relations directes avec des agents de la droite colombienne » et « travaille pour eux. »

Otoniel Ramos Sánchez, directement impliqué dans l’attaque du cerveau de la centrale Simón Bolívar à Guri arrêté et accusé par le Ministère Public , « a répondu aux interrogatoires des procureurs du MP et a donné de nombreux détails sur ses complices, sur ceux qui sont impliqués dans l’attaque de la centrale d’El Guri.» Il a été ingénieur des opérations à la direction des technologies de l’ancienne EDELCA. « Nous avons déjà ses aveux et les relations qu’il a avec d’autres agents liés à la technologie et à la sécurité informatique de Centrale Hydroélectrique d’El Guri. » Il a indiqué que c’est « une espèce de charnière » qui indiquait où devaient être faits les dégâts sur le système électronique d’El Guri. 

D’autre part, il a indiqué qu’entre le 25 et le 28 mars, il y a eu des attaques directes des transmissions dans la Centrale Hydroélectrique d’El Guri : « C’étaient des attaques de type mécanique, » a-t-il dit en montrant des photos des destructions dans a cour des transmissions de 765 KV et de 400 KV. Il a indiqué qu’ils savent comment a été déclenché l’incendie et « comment les alarmes ont été neutralisées pour qu’elles ne puissent pas prévenir de ce qui se passait. »

« Quand l’enquête sur les attaques du 25 au 28 mars a commencé, on a commencé à interroger les gens qui étaient là, » a expliqué le ministre.

Jesús Rodríguez Landoni était expert en protection au bureau de Guayana et à la centrale Simón Bolívar à Guri. Cela concerne tous les mécanismes du Système National d’Electricité pour que, quand une panne, une attaque ou un événement quelconque apparaît, tout le système soit protégé. « Si une ligne est endommagée à Santa Teresa del Tuy, les systèmes de protection protègent les 2 côtés de l’endroit où s’est produite la panne pour éviter qu’elle se répande dans tout le système électrique. »

« Les interrogatoires à peine commencés, (Rodríguez Ladoni) a fui le pays. Selon ses amis et ses proches, en ce moment, il est aux Etats-Unis où il vit dans la résidence d’un officier de l’Armée de l’Air des Etats-Unis » qui le protège. « Nous le recherchons parce qu’il a participé directement aux attaques du 25 au 28 mars. »

Il a souligné : « Nous sommes tout près de trouver un équilibre durable dans le rétablissement du système électrique de tout le pays » et il a signalé que « depuis le Gouvernement Bolivarien du président Nicolás Maduro, nous continuerons à avancer pour rétablir la totale stabilité du Système National d’Electricité. »

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://albaciudad.org/2019/04/cinco-personas-capturadas-19-identificadas-y-solicitadas-por-los-ataques-al-sen/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2019/04/venezuela-5-personnes-arretes-et-19-identifiees-comme-responsables-des-attaques-du-systeme-d-electricite.html